Cinq listes candidates aux élections municipales dans l’agglomération s’engagent en signant le Pacte pour la Transition écologique et solidaire

Suite à notre sollicitation de l’ensemble des listes candidates aux élections municipales 2020 dans les communes de Calais, Marck, Coulogne, Sangatte et Coquelles, des listes se sont engagées à mettre en œuvre des mesures du pacte une fois élues.

À la date du mardi 3 mars, cinq listes candidates se sont engagées sur les mesures de leurs choix et les 3 principes transversaux du Pacte pour la Transition écologique et solidaire, dont une à Hames-Boucres qui s’est intéressée d’elle même à cette initiative. Ces listes ayant transmises leur pacte signé sont (par commune et dans l’ordre alphabétique des noms des candidats) :

  • « Se battre au quotidien pour chaque Calaisien » menée par Natacha Bouchart
  • « Respirer Calais 2020 » menée par Virginie Quénez
  • « Une nouvelle histoire pour Coulogne » menée par François Dubout
  • « Agir pour l’avenir » (Sangatte) menée par Henrique Ramos
  • « Bien vivre, mieux vivre à Hames-Boucres » menée par Philippe Bouchel

L’ensemble des mesures, ainsi que leurs niveaux d’ambition choisis par ces listes sont publiés sur notre site web.

Deux listes candidates ont signalés leurs volontés de s’engager, mais pour l’instant, elles n’ont pas encore renvoyé leur pacte signé. Trois autres listes à Calais et Marck ont répondu qu’elles ne souhaitaient pas s’engager. Les listes restantes n’ont pas répondu du tout.

Nous avons invités les candidats s’étant engagés à co-signer leur pacte avec notre collectif, publiquement devant les médias locaux, jeudi 5 mars à 18h30 dans les locaux d’Opale Vélo Services (bd Gambetta, Calais). À 19h, cette association enchaînera avec une projection-débat sur le vélo en ville avec les candidats à Calais.

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

À la date du mardi 3 mars, cinq listes candidates se sont engagées sur les mesures de leurs choix et les 3 principes…

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Mardi 3 mars 2020

Démarrage de la campagne du Pacte pour la Transition dans le Calaisis

Depuis hier, toutes les listes s’étant déclarées candidates aux élections municipales à Calais, Marck-en-Calaisis, Coulogne, Coquelles et Sangatte ont été sollicitées par notre collectif pour s’engager sur le Pacte pour la Transition.

Pour l’instant, une première liste candidate à Marck-en-Calaisis a pris le temps de nous répondre.

Quelques détails sur la méthode

Pour chaque commune, l’ensemble des têtes de liste ayant été mentionnées dans la presse locale ont été contactées le même jour, entre mardi et dimanche, au même moment de la journée. Nous avons utilisés les coordonnées trouvées sur le web : l’adresse de courriel de leur liste de préférence, le formulaire de contact de leur site web de campagne ou, à défaut, le compte Facebook personnel.

Dans le cas où de nouvelles listes se déclareraient prochainement, nous les contacterions au plus vite pour leur proposer de signer le Pacte.

Continuer la lecture de « Démarrage de la campagne du Pacte pour la Transition dans le Calaisis »

Le collectif s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à l’occasion des élections municipales

Le collectif des Citoyennes et Citoyens de Calais pour le climat s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à Calais et dans le Calaisis, à l’occasion des élections municipales.

Dans un contexte de mobilisation citoyenne croissante, 60 organisations engagées dans la transition écologique et la lutte contre la précarité ont rédigé le Pacte pour la Transition, un programme de mesures concrètes pour les communes.

Emmaüs, Greenpeace, le mouvement Colibris, les coopératives Enercoop et Mobicoop… Ces organisations aux engagements en apparence divers se sont mises d’accord sur un constat : la transition écologique et solidaire se fera à l’échelle locale, et les échéances électorales de mars 2020 en seront une étape décisive.

Continuer la lecture de « Le collectif s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à l’occasion des élections municipales »

Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu !

Nous partageons ce communiqué contre le projet de serre tropicale près de Rang-du-Fliers. Notre collectif dénonce et condamne ce projet mortifère pour la biodiversité locale. L’artificialisation des milieux est un fléau qui participe à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Il est risible de constater que notre système capitaliste détruit et appauvrit des régions tropicales entières à travers le monde mais s’évertue à recréer des milieux factices à grand renfort de nouvelles technologies, privant les populations des terres agricoles nécessaires à la subsistance. Protégeons notre environnement local, déjà beaucoup d’animaux marins sont en danger. Nous vous tiendrons au courant des actions à mener contre ce projet.

Continuer la lecture de « Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu ! »

Bilan de la deuxième Marche pour le Climat

Au vu des nombreux événements qui se déroulaient ce samedi 21 septembre, nous nous attendions à être peu nombreux et nombreuses à marcher pour le climat. C’est d’ailleurs pour cela que nous avions prévu de marcher sur les trottoirs plutôt que de bloquer la circulation. Notre marche relevait surtout du symbolique et permettait de relier trois événements qui avaient lieu dans Calais, et donc relier trois thématiques climat : la journée du réemploi et de la réparation, le forum des associations, et la journée internationale pour la paix. Nous ne pouvons que nous réjouir du succès de ces trois événements qui font vivre notre ville et donc nous contenter de la faible fréquentation de notre action, que nous avions anticipée.

Nous vous proposons de relire ici la retranscription des prises de paroles par des membres du collectif, notamment pour expliciter les liens entre la sauvegarde de la paix et du climat, que certaines instances journalistiques ont apparemment du mal à cerner. La Voix du Nord a vraisemblablement mis son travail d’enquête et d’information de côté à la faveur d’un regard personnel et d’une vision partielle de la manifestation… Dans tous les cas, la marche s’est passée dans la joie et la bonne humeur, et a fini sur une belle convergence des luttes en présence d’autres collectifs de la région. À refaire très vite !

Continuer la lecture de « Bilan de la deuxième Marche pour le Climat »

Pollution de l’air MAXIMUM hier à Calais

Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en nombre de jours maximum d’exposition à l’ozone et aux particules PM10 et PM2,5, sont déjà dépassées à Calais pour l’année 2019 ! Quand est-ce que les autorités locales agiront-elles efficacement ? Quand prendront-elles leurs responsabilités pour annoncer des restrictions et les contrôles associés ?

Hier, l’air que l’on a respiré à Calais était très mauvais ! Atmo Hauts-de-France a attribué un indice de 10/10 (le maximum : « très mauvais ») à la qualité de l’air de la ville de Calais pour la journée du mardi 27 août. Cela n’était encore jamais arrivé ! Seul l’indice 9 a été attribué 4 fois depuis janvier 2019 : les journées du 30 mars, 7, 8 et 17 avril. Lundi en fin de journée, Atmo Hauts-de-France prévoyait seulement l’indice 8 pour ce mardi.

Continuer la lecture de « Pollution de l’air MAXIMUM hier à Calais »

Communiqué à propos du lâcher de ballons à la plage de Calais samedi 9 mars 2019

Beaucoup de citoyennes et de citoyens, de Calais et d’ailleurs, ont voulu sensibiliser l’association l’Orange Bleue à la catastrophe écologique que représente un lâcher de ballons sur le littoral. Ce type d’action, qui paraissait avant anodin, est aujourd’hui devenu irresponsable, compte tenu de la fragilité extrême de la biodiversité marine (oiseaux, mammifères, poissons). Le collectif de Calais pour le climat déplore que malgré les échanges, une argumentation solide basée sur de nombreuses études, et des propositions d’alternatives énoncées par une multitude de personnes, l’association perdure dans la tenue de cet événement, et ignore les plus de 1 400 voix exprimées sur la pétition. Le collectif déplore tout autant le silence de la municipalité concernant cette manifestation anachronique.

Chacun jugera. Même si elle maintient cet événement tel quel cette année, l’Orange Bleue ne pourra plus avoir le même regard sur cette tradition mortifère. En cela, nous pensons avoir fait œuvre utile.

C’est pourquoi, malgré leur désapprobation ferme de cet événement, les membres du collectif tiennent à préciser qu’ils n’appellent pas à une contre-manifestation, et n’engageront pas d’action en justice suite à cet événement, mais rappellent que le Code de l’Environnement prévoit des sanctions pénales à l’encontre des personnes qui abandonnent, déposent ou font déposer des déchets : deux ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Ils/elles iront plutôt discuter avec les membres de l’association afin de mieux leur expliquer l’impact d’un lâcher de ballons dans la nature et en particulier près de la mer.

Continuer la lecture de « Communiqué à propos du lâcher de ballons à la plage de Calais samedi 9 mars 2019 »