Le polder des Wateringues un territoire en voie d’abandon ?

Il est l’un des premiers territoires en Europe menacés par les risques liés au dérèglement climatique et la réponse de l’État au député du Pas-de-Calais qui l’interroge sur le financement du dispositif de rejet à la mer des eaux de ruissellement est vraiment plus que significative.

À travers sa ministre, qui ne connaît absolument pas le sujet et qui en parle de manière anecdotique, cette réponse reflète parfaitement ce qui nous attend. L’État qui devrait être le garant de l’intégrité de notre territoire a déjà anticipé son abandon à plus ou moins long terme en laissant ses habitants se débrouiller seuls face aux risques de submersion et d’inondation qui les menacent. On augmente leur taxe GEMAPI et pour lui l’affaire est réglée ! Seule la centrale dangereuse de Gravelines sera à préserver à tout prix et pour cela, on préférera sans doute laisser inonder l’arrière pays.

Continuer la lecture de « Le polder des Wateringues un territoire en voie d’abandon ? »

Encore une fois la coupe rase d’arbres plutôt que l’entretien et la protection

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Maire de Calais.

Objet : Préservation des arbres de l’école Sévigné Vauxhall, Verdissement des cours d’école, Plan Climat, Plan de Boisement intercommunal

Madame le Maire, Madame la Présidente,

Dans le cadre de la réunion de quartier du 13 octobre 2022 vous nous avez annoncé la coupe des arbres de la cour de l’école Sévigné Vauxhall. Avant que vous ne preniez cette décision définitive nous tenons à vous faire part de notre avis sur ce projet, avis partagé par de nombreux habitants, de ce quartier en particulier.

Ce serait tout d’abord un contre-sens pédagogique !

Les cours d’école vertes stimulent l’imagination et l’exploration, ce qui favorise la création d’un environnement inventif et constitue un exutoire très bon pour les enfants.

  • Elles encouragent des modes de vie plus sains avec davantage d’activité physique.
  • Elles ont des vertus thérapeutiques qui contribuent à améliorer la santé mentale et à apaiser les enfants en réduisant leurs émotions négatives.
  • Les enfants qui ont un rapport actif avec la nature ont de meilleurs résultats et davantage de connaissances dans une multitude de sujets.
  • Elles aident les enfants à se concentrer et à maîtriser leur comportement et leur attention.
  • Grâce à elles, chaque enfant a un accès à la nature au quotidien, quel que soit son milieu socio-économique, qui contribue à développer des expériences sensorielles riches dans un monde qui laisse de plus en plus de place au numérique.
Continuer la lecture de « Encore une fois la coupe rase d’arbres plutôt que l’entretien et la protection »

Zones agricoles et naturelles du Calaisis : les 4C demandent leur protection

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Commissaire enquêtrice conduisant l’enquête publique sur le projet de carte communale de Hames-Boucres.

Objet : Grand Calais Terres & Mers – Projet de Carte Communale de Hames Boucres

Une carte communale à Hames-Boucres se soustrayant aux objectifs nationaux et locaux de diminution des consommations foncières et de gestion économe de notre territoire, ne respectant pas les objectifs du Schéma de Cohérence Territorial du Calaisis, ne démontrant pas son intégration dans le Programme Local de l’Habitat de Grand Calais Terres & Mers, prévoyant la possibilité de construire en zones naturelles, à risque, inondables, humides ou remarquables, sans objectifs de mixité sociale et sans aucune contrainte réglementaire : ce serait irresponsable.

Les Citoyens et Citoyennes du Calaisis pour le Climat demandent à l’agglomération et à l’État d’attendre le Projet d’Aménagement et de Développement Durable et le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de Grand Calais Terres & Mers, complémentaires du Plan Climat et du Projet Alimentaire Territoriaux en cours d’élaboration, pour assurer un règlement et des orientations d’aménagement permettant à la commune de Hames-Boucres, comme à toutes celles de l’agglomération, d’entrer dans une politique globale, partagée et cohérente de développement intercommunal durable et soutenable pour un territoire résilient et sécurisé.

Continuer la lecture de « Zones agricoles et naturelles du Calaisis : les 4C demandent leur protection »

Plan Climat, Contrat de Relance et de Transition Écologique, Conseil de développement, Pacte pour la Transition : nous demandons plus de transparence !

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers.

Objet : Concertation sur le Plan Climat Air Énergie Territorial, Contrat de Relance et de Transition Écologique, Conseil de développement de Grand Calais Terres & Mers, Pacte pour la Transition Écologique et Solidaire

Madame la Présidente,

Le Plan Climat Air Énergie Territorial est un document fondamental pour engager notre territoire dans sa contribution aux objectifs nationaux et européens de maintien du réchauffement de la planète en dessous de 1,5 °C / 2 °C, de neutralité carbone et d’arrêt de l’artificialisation à horizon 2050 . Notre territoire, Grand Calais Terres & Mers, est l’un des premiers menacés en Europe par les risques liés au dérèglement climatique. Il mériterait à cet égard d’être exemplaire et moteur dans cette démarche qui vise à assurer son avenir et celui de ses habitants.

Dans le cadre de la déclaration d’intention d’élaboration de ce Plan, qui arrive aujourd’hui à son stade de définition des actions, vous avez informé les citoyennes et citoyens de notre agglomération que le prestataire chargé de son élaboration proposait dans sa méthodologie des outils d’animation participatifs, notamment des ateliers de co-construction, des réunions publiques, des événements, une plate-forme collaborative, des appels à projets etc.

Par la présente nous vous demandons quand seront mis en place ces outils de concertation.

Continuer la lecture de « Plan Climat, Contrat de Relance et de Transition Écologique, Conseil de développement, Pacte pour la Transition : nous demandons plus de transparence ! »

Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier !


Photo 1 : Le quartier Mallet-Stevens avant les travaux

Mardi 12 octobre 2021, l’association des Citoyennes et Citoyens du Calaisis pour le Climat a rencontré le directeur de la « performance économique » de Terre d’Opale Habitat (TOH). Cette demande datait de février 2021, suite à l’annonce dans la presse d’une réhabilitation importante de l’îlot Mallet-Stevens. Nous avions voulu en savoir plus sur le niveau d’engagement dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique.

Courte présentation de l’organisme. Terre d’Opale Habitat est un bailleur de taille modeste, avec plus de 12 000 logements (7 000 à Calais ?) tout de même. Ce qui implique de nombreux chantiers en cours ou à venir dans le Calaisis.

L’échange a été globalement cordial, un peu plus tendu quand il s’est agi du parking ou de la bétonisation. Les demandes d’associations comme la nôtre ne sont sans doute pas fréquentes.

Les 4C sont pourtant dans leur rôle lorsqu’ils insistent pour que l’on sorte du greenwashing, pour que l’adaptation au changement climatique soit réelle, par une anticipation et une cohérence entre toutes les politiques, dès maintenant et à tous les échelons de l’aménagement de la ville. L’urgence écologique l’exige. Et tant pis si les questions fâchent un peu…

Continuer la lecture de « Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier ! »

Avis des 4C sur le projet de renforcement de la voie ferrée dite « voie mère »

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier au commissaire enquêteur chargé de l’enquête publique.

Objet : Projet de modernisation de la voie ferrée dite «voie mère» à Calais
Liens : Enquête publique Port 2015, Avis autorité environnementale Port 2015, SCOT du Calaisis, PLU de Calais

Monsieur le commissaire enquêteur,

Vous êtes chargé de l’enquête publique, préalable à la déclaration de projet définie à l’article L.126-1 du code de l’environnement, portant sur la phase 1 du projet de modernisation de la « voie mère », tronçon de voie ferrée reliant le Port de Calais au réseau SNCF.

Cette déclaration de projet appelle de la part de notre association (Les 4C) les remarques suivantes que nous vous demandons de prendre en compte dans votre avis : Un réaménagement stratégique pour la ville qui ne doit pas être fait au rabais, au détriment de la qualité de vie des habitants, de la valorisation et du développement des quartiers !

Continuer la lecture de « Avis des 4C sur le projet de renforcement de la voie ferrée dite « voie mère » »

Plan Climat : Utilisons l’énergie solaire !

L’association propose et interpelle une nouvelle fois Mme Bouchart, Présidente de l’agglomération et M. Sery, Conseiller délégué de l’agglomération sur l’avancement et les actions du Plan Climat de Grand Calais. Les villes sont responsables de plus de 60% des émissions de gaz à effet de serre elles peuvent agir. Notre territoire, l’un des premiers menacés par les risques engendrés par le changement climatique mériterait d’être exemplaire et moteur, pour son avenir et celui de ses habitants.

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers.

Objet : Actions Plan Climat Énergie Territorial (PCAET) de Grand Calais Terres & Mers. Plan d’actions du gouvernement pour développer l’énergie solaire photovoltaïque.

Madame la Présidente,

Nous nous permettons de vous interpeller une nouvelle fois dans le cadre de l’élaboration du Plan Climat Énergie Territorial (PCAET) de Grand Calais Terres & Mers et du contrat territorial pour la relance et la transition écologique, réflexions sur lesquelles, contrairement à ce que prévoit la loi, les citoyens ne reçoivent toujours aucune information.

Le gouvernement vient d’annoncer un plan d’actions pour développer l’énergie solaire photovoltaïque visant à installer d’ici 2025 mille projets photovoltaïques sur des terrains publics. Les terrains dégradés présentant des enjeux limités en termes de biodiversité et de paysage seront particulièrement ciblés ainsi que les délaissés autoroutiers.

Par ce courrier nous vous demandons, Madame la Présidente, d’intégrer ce potentiel de développement d’énergie durable sur notre territoire à travers une réponse à cet appel à projet gouvernemental. En effet les friches, le cas échéant polluées, comme délaissés routiers sont nombreux sur Grand Calais.

Continuer la lecture de « Plan Climat : Utilisons l’énergie solaire ! »

Compte rendu de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais

Les notes ci-dessous sont issues de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais du 13 octobre 2021.

Déboisements liés à la gestion de la frontière

Association 4C : Demande d’arrêt des coupes systématiques de boisements.
Sous-préfecture : Rappel de l’état déplorable des lieux après leur occupation suite à cette politique aux frontières. Rien n’est récupérable. Après défrichement la nature reprend ses droits et c’est encore mieux. Ce n’est pas lié à la politique aux frontières mais à l’occupation des lieu.
Association 4C : Demande des résultats d’analyse de la végétation pouvant rester après nettoyage. Demande à ce que le nettoyage soit circonscrit aux zones atteintes, et non sur les parcelles entières. Les dégradations constatées sont la conséquence d’une présence humaine dont les besoins vitaux ne sont pas pris en compte. Quand on a des budgets spécifiques pour financer des murs et des barrières liés à la politique aux frontières on peut prévoir aussi des budgets spécifiques pour financer des arbres détruits par la politique aux frontières. Pour compensation des puits de carbone disparus, demande de compensation (50000 arbres en complément des programmes portés déjà par la région un peu plus de 17000 et les communes 1000/an) dans le cadre d’un volet spécifique des budgets de l’État alloués à l’agglomération.
Sous-préfecture : Invitation à venir voir nous même l’état de la végétation. L’État ne peut pas financer quelque chose qui n’est pas dans le projet de la collectivité, tel un plan de boisement qui ne figure pas au plan climat.

Futures actions potentielles des 4C : Demande d’analyse de ces boisements, même sur les zones à urbaniser qui n’ont pas de projet pour l’instant. Information de la collectivité de la possibilité dans le cadre de cette politique menée aux frontières et d’un éventuel plan de boisement de l’agglomération de demande de financement par l’État d’un volet spécifique « compensation puits de carbone politique aux frontières ».

Continuer la lecture de « Compte rendu de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais »

Port de Calais, Plan Climat, article de Nord Littoral « une solution pour laver les fumées des ferries » (suite)

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers, faisant suite à sa réponse à notre premier courrier sur ce sujet.

Objet : Port de Calais – Plan Climat Air Énergie Territorial Grand Calais Terres & Mers – Article Nord Littoral du 30 août 2021 : « une solution pour laver les fumées des ferries »

Madame la Présidente,

Nous vous remercions beaucoup de l’attention que vous avez bien voulu apporter aux questions de santé publique et d’emplois de demain portées dans notre courrier du 10 septembre dernier.

Votre transmission de ce dernier à la région, propriétaire du port, espérons le, sensibilisera un peu plus cette institution, dont vous avez charge de vice-présidence, sur ces sujets. Nous avions déjà eu l’occasion de lui en faire part à travers notre correspondance du 6 avril 2021 et une rencontre de M. Petit directeur du port et du littoral . La réponse est restée, malheureusement pour notre territoire plus qu’évasive en nous renvoyant à une consultation d’ATMO . Nous craignons que ce soit encore le cas.

Vous le savez cependant, le port de Calais est à Calais et c’est notre agglomération Grand Calais Terres & Mers qui mène l’élaboration de son Plan Climat Air Énergie Territorial, outil de planification ayant pour objectifs d’atténuer le changement climatique, y préparer la population, développer les énergies renouvelables maîtriser la consommation d’énergie et traiter la qualité de l’air.

Continuer la lecture de « Port de Calais, Plan Climat, article de Nord Littoral « une solution pour laver les fumées des ferries » (suite) »

Port de Calais, Plan Climat, article de Nord Littoral « une solution pour laver les fumées des ferries »

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers.

Objet : Port de Calais – Plan Climat Air Énergie Territorial Grand Calais Terres & Mers – Article Nord Littoral du 30 août 2021 : « une solution pour laver les fumées des ferries »

Madame la Présidente,

Dans un article en date du 30 août 2021, le quotidien local, Nord Littoral, s’est fait l’écho d’une technologie susceptible d’améliorer sensiblement la qualité de l’air respiré par nos concitoyen.nes, par les touristes qui fréquentent notre nouvelle station balnéaire, par les enfants qui jouent sur notre plage.

Bien entendu, a priori, la flotte actuelle doit répondre aux normes qui lui sont imposées. Cela reste toutefois à démontrer puisque aucune information ne nous est donnée à ce sujet. Le Plan Climat en cours d’élaboration devrait être un outil de contrôle de ces normes et d’information de la population sur cette question.

Malgré ce respect potentiel de la réglementation nationale, chacun.e de nos concitoyen.nes et chaque touriste pourtant le constate quotidiennement : les panaches de fumées toxiques que les vents dominants, de moins en moins d’Ouest, rabattent sur l’ensemble de notre ville, sur la digue et sur la plage, sont récurrents.

Continuer la lecture de « Port de Calais, Plan Climat, article de Nord Littoral « une solution pour laver les fumées des ferries » »