Rien, ou si peu, pour l’adaptation du territoire face au réchauffement climatique

En réponse aux vœux de la communauté d’agglomération de Grand Calais Terres & Mers, les vœux 2021 des Citoyennes et Citoyens du Calaisis pour le Climat (4C)

Grand Calais est l’un des premiers territoires menacé par le réchauffement climatique qui s’accélère, par les risques d’inondations et de pollution liés. Il mériterait d’être exemplaire et moteur en matière de lutte contre ce changement climatique qui le menace directement. Et cependant rien, ou si peu, dans le discours de Mme la Présidente sur cette question primordiale pour l’avenir de notre agglomération.

Seules les questions relevant des pistes cyclables et de la rénovation de l’éclairage public sont abordées : est-ce suffisant, réaliste et responsable pour l’avenir du Calaisis ? pour les emplois de demain tournés vers la production locale ? pour la résilience du territoire et de ses entreprises face à ces risques et ces enjeux ?

Pas un mot sur le Plan Climat Air Énergie Territorial en cours de discussion. Et pourtant travailler pour l’amélioration de notre environnement, de la qualité, de l’air, de l’eau, des sols, le maintien et le développement de la biodiversité, de l’agriculture et des énergies durables et locales, pour l’adaptation aux risques climatiques c’est l’avenir même du territoire, la santé et les emplois de demain qui sont en jeu.

Continuer la lecture de « Rien, ou si peu, pour l’adaptation du territoire face au réchauffement climatique »

Quand on veut tuer son arbre, on dit qu’il…

L’appauvrissement végétal de Calais continue avec la destruction du massif boisé autour du château d’eau quai du Rhin. Ce massacre, comme tous les autres depuis bien longtemps, est inacceptable. Cette fois, cela gênerait le projet de gare routière.

Difficile pour un arbre à Calais de survivre. Les bâtons mis dans ses racines sont multiples. Pourtant aucune de ces « raisons » n’est liée à l’arbre lui-même : il abrite des personnes exilées ? il gêne un projet urbain ? il fait de l’ombre ? il n’est pas « noble » ? On rase…

Après avoir planté dans la ville depuis cinquante ans du peuplier, arbre flexible adapté à nos régions venteuses, on découvre maintenant que son bois est tendre, qu’il a été mal planté, et qu’on l’a fragilisé en le taillant. Pas sympa pour les services « jardins » du passé, tout ça !

Continuer la lecture de « Quand on veut tuer son arbre, on dit qu’il… »

Courrier à l’Europe et à la France à propos de la politique aux frontières et du saccage de la biodiversité

Le texte reproduit ci-dessous est adressé à la Présidente de la Commission Européenne et au Président de la République Française. Une copie a également été transmise à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers et au Préfet du Pas-de-Calais.

Objet : Politique aux frontières / Saccage des paysages et de la biodiversité du Calaisis

Madame la Présidente,
Monsieur le Président,

Stop au saccage de l’environnement et des paysages du Calaisis.

Trois mille mètres carrés d’arbres et d’arbustes situés devant l’hôpital de Calais viennent d’être détruits, un corridor écologique exceptionnel derrière le Fort Nieulay saccagé… simplement parce que des exilé⋅e⋅s tentent de s’y abriter.

D’autres opérations du même genre ont eu lieu précédemment: route de Gravelines, et autour d’Eurotunnel en 2015, où 6000 arbres ont été abattus.

Les paysages de notre territoire sont défigurés par la mise en place perpétuelle de murs, de grillages, de fils de fer barbelés le long des voies qui défigurent nos paysages et saccagent les modestes continuités écologiques qui demeurent sur un territoire déjà extrêmement fragmenté.

Tout cela pour la politique menée aux frontières entre l’Europe et le Royaume Uni.

Continuer la lecture de « Courrier à l’Europe et à la France à propos de la politique aux frontières et du saccage de la biodiversité »

Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit !

La pétition est à signer en ligne sur change.org

Depuis plusieurs années, le peu de végétation naturelle de l’agglomération est régulièrement mis en coupes réglées pour des raisons discutables et les destructions s’accélèrent, comme si le vivant, le végétal, la biodiversité n’avaient aucune valeur, aucun rôle : 6000 arbres et arbustes en 2015 à Eurotunnel, défrichements route de Gravelines, plus récemment 3000 m² détruits devant l’hôpital. Et maintenant, on attaque l’environnement patrimonial du Fort Nieulay !

Où cela s’arrêtera-t-il ? Les Calaisiennes et Calaisiens doivent-ils se résoudre à voir leur agglomération devenir un paysage lunaire, désertique ?

Continuer la lecture de « Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit ! »

Courrier aux élu⋅e⋅s de l’agglomération à propos de l’élaboration du Plan Climat

Le texte reproduit ci-dessous est adressé aux élu⋅e⋅s de la communauté d’agglomération Grand Calais Terres & Mers et a été envoyé par courrier à la présidente et aux maires des communes le 9 juin 2020. Une copie a également été transmise à la presse locale : La Voix du Nord et Nord Littoral.

Objet : Plan Climat Air Énergie Territorial

Madame la Présidente,
Mesdames et Messieurs les conseiller⋅e⋅s communautaires, les conseiller⋅e⋅s municipaux⋅ales de Grand Calais Terres & Mers,

Vous le savez, la crise sanitaire actuelle sonne comme un ultime avertissement face à la crise climatique en cours : le « jour d’après » doit être celui d’une lutte renforcée commune et urgente pour le climat, pour la planète, pour notre avenir et celui des générations futures.

À l’échelle territoriale, les actions que nous pourrons engager collectivement à travers le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) de Grand Calais Terres & Mers seront primordiales pour la santé de nos concitoyens et le devenir de leur territoire.

La collectivité s’est engagée dans un nouveau plan climat depuis fin 2018, confirmé par une déclaration d’intention publiée le 21 février 2020, après un plan climat signé en 2014 resté sans effet.

Le projet d’installation d’un hypermarché Leclerc ayant nécessité l’artificialisation d’une quinzaine d’hectares de terres agricoles en zone périphérique, sur une ancienne zone humide et un secteur regroupant déjà la majeure partie des commerces de l’agglomération, illustre parfaitement cette inefficacité ainsi que le risque d’imperméabilité entre le futur PCAET et les politiques réellement menées.

Vous comprendrez donc, dans ces conditions, que nous soyons vigilants et actifs pour éviter que le nouveau PCAET ne demeure qu’un simple document obligatoire dont on ne tient pas compte, ce qu’avait été le précédent.

Continuer la lecture de « Courrier aux élu⋅e⋅s de l’agglomération à propos de l’élaboration du Plan Climat »

Marche pour le climat le samedi 14 mars 2020 (annulée)

Mise à jour le 13 mars à 15h40 : Suite à l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes annoncée par le gouvernement, la Marche pour le climat prévue à Calais est annulée et reportée à une date ultérieure.

Le samedi 14 mars aura lieu une nouvelle journée de mobilisation nationale pour le climat. Plus de 110 évènements auront lieu partout en France !

À Calais, le collectif des Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat organise lui aussi une nouvelle Marche pour le climat ! L’année dernière, la Marche du Siècle pour le climat rassemblait déjà 250 calaisien⋅ne⋅s se sentant concerné⋅e⋅s par la question climatique.

Continuer la lecture de « Marche pour le climat le samedi 14 mars 2020 (annulée) »

Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo

Mardi 11 février, a eu lieu un débat télévisé entre six des sept candidat⋅e⋅s déclaré⋅e⋅s aux élections municipales à Calais. Il était diffusé par la chaîne de télévision régionale Wéo et était animé par Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo, et Olivier Pecqueux, chef d’édition du journal régional La Voix du Nord à Calais. La rediffusion du débat est disponible sur le site de Wéo.

Les candidat⋅e⋅s présent⋅e⋅s étaient :

  • Natacha Bouchart (liste de la majorité sortante)
  • Françoise Millot (Lutte ouvrière)
  • Virginie Quénez (union de la gauche et des écologistes, liste Respirer Calais 2020)
  • Laurent Roussel (sans étiquette, liste Rassemblement des citoyens calaisiens)
  • Pierre Taverne (sans étiquette, liste Groupe d’Action Municipal)
  • Rudy Vercucque (ex-Rassemblement National, liste sans étiquette Avenir Commun)

Le candidat Marc de Fleurian (Rassemblement National, liste Calais pour vous) était absent, n’ayant pas souhaité participer au débat.

Parmi les trois sujets abordés lors de cette soirée et choisis par les organisateurs, le second était l’environnement et le « mieux-vivre ensemble » (à partir de 49 min). Pendant cette séquence, après l’énonciation de propositions par trois candidat⋅e⋅s, Olivier Pecqueux leur a rappelé qu’ils et elles avaient été sollicité⋅e⋅s par notre collectif Climat pour s’engager sur 10 mesures minimum du Pacte pour la Transition (à partir de 57 min 6 s). Plusieurs candidat⋅e⋅s ont ainsi répondu à cette demande.

Afin de rendre disponible et accessible le débat sur ce sujet qui nous intéresse et de conserver une trace de ces prises de positions, voici la transcription intégrale des 25 minutes d’échanges sur l’environnement et le « mieux-vivre ensemble ».

Continuer la lecture de « Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo »

Inaction sur le climat : À quand l’appellation de « crime contre l’humanité » pour les dirigeants de la planète ?

COP25 : Malgré les 500 000 manifestants dans les rues de Madrid, c’est toujours la déconnexion entre l’urgence, qui s’accroît, et les négociations sur le climat, qui s’enlisent. Ça vous étonne ? D’une augmentation prévue de 2° (Paris, 2015), on est plutôt aujourd’hui sur 3°, et cela n’est même pas tenu, la production de GES a encore augmenté ! Une Union Européenne dramatiquement absente, un climato-scepticisme toujours présent dans les hautes sphères, Macron qui freine des 4 fers sur les ambitions et joue la lenteur. Le précipice se rapproche et on dit : « Plus vite ! »

Les citoyen⋅ne⋅s sont sans doute les seul⋅e⋅s à pouvoir faire changer de cap. Certains agissent déjà au quotidien. Mais ils ne sont pas encore assez nombreux.ses pour que la table se renverse. Car combien d’autres poussent encore des cris d’orfraie si on augmente leur gazole de quelques centimes, si on rend une rue piétonne, ou si on ne leur donne pas de sac plastique ?

Article à lire sur le site de Reporterre : COP25 : les négociations internationales sur le climat s’enlisent

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

INACTION SUR LE CLIMAT: A QUAND L'APPELLATION DE "CRIME CONTRE L'HUMANITE" POUR LES DIRIGEANTS DE LA PLANETE?COP25:…

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Dimanche 8 décembre 2019

Le rapport du GIEC 2018 décrypté en vidéo : Conséquences d’un monde à 2°C de réchauffement

🎥 Citoyens pour le Climat vous présente la synthèse du dernier rapport du GIEC en 5min30 de vidéo !

🌍 Les travaux du GIEC fournissent un état des lieux régulier des connaissances scientifiques les plus avancées sur le réchauffement climatique, ses causes et propose des stratégies permettant de limiter ses impacts.

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu !

Nous partageons ce communiqué contre le projet de serre tropicale près de Rang-du-Fliers. Notre collectif dénonce et condamne ce projet mortifère pour la biodiversité locale. L’artificialisation des milieux est un fléau qui participe à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Il est risible de constater que notre système capitaliste détruit et appauvrit des régions tropicales entières à travers le monde mais s’évertue à recréer des milieux factices à grand renfort de nouvelles technologies, privant les populations des terres agricoles nécessaires à la subsistance. Protégeons notre environnement local, déjà beaucoup d’animaux marins sont en danger. Nous vous tiendrons au courant des actions à mener contre ce projet.

Continuer la lecture de « Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu ! »