Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier !


Photo 1 : Le quartier Mallet-Stevens avant les travaux

Mardi 12 octobre 2021, l’association des Citoyennes et Citoyens du Calaisis pour le Climat a rencontré le directeur de la « performance économique » de Terre d’Opale Habitat (TOH). Cette demande datait de février 2021, suite à l’annonce dans la presse d’une réhabilitation importante de l’îlot Mallet-Stevens. Nous avions voulu en savoir plus sur le niveau d’engagement dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique.

Courte présentation de l’organisme. Terre d’Opale Habitat est un bailleur de taille modeste, avec plus de 12 000 logements (7 000 à Calais ?) tout de même. Ce qui implique de nombreux chantiers en cours ou à venir dans le Calaisis.

L’échange a été globalement cordial, un peu plus tendu quand il s’est agi du parking ou de la bétonisation. Les demandes d’associations comme la nôtre ne sont sans doute pas fréquentes.

Les 4C sont pourtant dans leur rôle lorsqu’ils insistent pour que l’on sorte du greenwashing, pour que l’adaptation au changement climatique soit réelle, par une anticipation et une cohérence entre toutes les politiques, dès maintenant et à tous les échelons de l’aménagement de la ville. L’urgence écologique l’exige. Et tant pis si les questions fâchent un peu…

Continuer la lecture de « Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier ! »

Compte rendu de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais

Les notes ci-dessous sont issues de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais du 13 octobre 2021.

Déboisements liés à la gestion de la frontière

Association 4C : Demande d’arrêt des coupes systématiques de boisements.
Sous-préfecture : Rappel de l’état déplorable des lieux après leur occupation suite à cette politique aux frontières. Rien n’est récupérable. Après défrichement la nature reprend ses droits et c’est encore mieux. Ce n’est pas lié à la politique aux frontières mais à l’occupation des lieu.
Association 4C : Demande des résultats d’analyse de la végétation pouvant rester après nettoyage. Demande à ce que le nettoyage soit circonscrit aux zones atteintes, et non sur les parcelles entières. Les dégradations constatées sont la conséquence d’une présence humaine dont les besoins vitaux ne sont pas pris en compte. Quand on a des budgets spécifiques pour financer des murs et des barrières liés à la politique aux frontières on peut prévoir aussi des budgets spécifiques pour financer des arbres détruits par la politique aux frontières. Pour compensation des puits de carbone disparus, demande de compensation (50000 arbres en complément des programmes portés déjà par la région un peu plus de 17000 et les communes 1000/an) dans le cadre d’un volet spécifique des budgets de l’État alloués à l’agglomération.
Sous-préfecture : Invitation à venir voir nous même l’état de la végétation. L’État ne peut pas financer quelque chose qui n’est pas dans le projet de la collectivité, tel un plan de boisement qui ne figure pas au plan climat.

Futures actions potentielles des 4C : Demande d’analyse de ces boisements, même sur les zones à urbaniser qui n’ont pas de projet pour l’instant. Information de la collectivité de la possibilité dans le cadre de cette politique menée aux frontières et d’un éventuel plan de boisement de l’agglomération de demande de financement par l’État d’un volet spécifique « compensation puits de carbone politique aux frontières ».

Continuer la lecture de « Compte rendu de l’entrevue avec la sous-préfète de Calais »

Calais Log Invest : nous demandons des mesures compensatoires et un projet de territoire plus économe en consommation d’espaces agricoles et naturels sensibles

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers et au Préfet du Pas-de-Calais.

Objet : Recours gracieux à propos du permis de construire de Calais Log Invest
En pièce-jointe : Demandes détaillées

Madame la Présidente, Monsieur le Préfet,

Le permis de construire de la société « Calais Log Invest », déposé fin 2019 en mairie de Calais, porte sur 10 hectares de bâtiments, 16 hectares d’imperméabilisation sur un total de 20 hectares en zone agricole humide, pour l’accueil d’un trafic routier supplémentaire de 550 camions et 600 véhicules légers par jour sur notre territoire.

Actuellement, à travers le Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) du Calaisis ce sont près de 450 ha de terres agricoles qui seront supprimées pour l’extension de l’urbanisation, soit environ l’équivalent de sept exploitations agricoles sur une quinzaine d’années. La commune de Calais après cette consommation n’en comptera plus que 200 ha sur un territoire de 3350 ha soit 6 % de la surface communale.

Compte tenu des risques accrus au vu de l’accélération du changement climatique, notre association considère que ces consommations excessives de terres doivent cesser, ou a minima, ne peuvent être envisagées sans assurer concrètement sur le Calaisis les compensations agricoles et environnementales prévues par la loi sur l’eau, le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) Artois Picardie et la loi d’avenir pour l’agriculture du 13 octobre 2014.

Que ce soit dans le cadre des autorisations de construire, urbanisme et loi sur l’eau, ou celui du contrôle de légalité préfectoral portant sur ces autorisations, nous demandons la mise en œuvre effective et rapide de ces mesures compensatoires.

Continuer la lecture de « Calais Log Invest : nous demandons des mesures compensatoires et un projet de territoire plus économe en consommation d’espaces agricoles et naturels sensibles »

Non à Tropicalia sur la magnifique Côte d’Opale

Non au projet Tropicalia ! Partagez au maximum cette pétition, œuvrons pour la sauvegarde de la biodiversité locale et contre l’artificialisation des milieux !

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/tropicalia-grande-serre-tropicale-monde-magnifique/41521

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Non au projet Tropicalia! Partagez au maximum cette pétition, oeuvrons pour la sauvegarde de la biodiversité locale et contre l'artificialisation des milieux!

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Lundi 11 novembre 2019

Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu !

Nous partageons ce communiqué contre le projet de serre tropicale près de Rang-du-Fliers. Notre collectif dénonce et condamne ce projet mortifère pour la biodiversité locale. L’artificialisation des milieux est un fléau qui participe à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Il est risible de constater que notre système capitaliste détruit et appauvrit des régions tropicales entières à travers le monde mais s’évertue à recréer des milieux factices à grand renfort de nouvelles technologies, privant les populations des terres agricoles nécessaires à la subsistance. Protégeons notre environnement local, déjà beaucoup d’animaux marins sont en danger. Nous vous tiendrons au courant des actions à mener contre ce projet.

Continuer la lecture de « Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu ! »