Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo

Mardi 11 février, a eu lieu un débat télévisé entre six des sept candidat⋅e⋅s déclaré⋅e⋅s aux élections municipales à Calais. Il était diffusé par la chaîne de télévision régionale Wéo et était animé par Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo, et Olivier Pecqueux, chef d’édition du journal régional La Voix du Nord à Calais. La rediffusion du débat est disponible sur le site de Wéo.

Les candidat⋅e⋅s présent⋅e⋅s étaient :

  • Natacha Bouchart (liste de la majorité sortante)
  • Françoise Millot (Lutte ouvrière)
  • Virginie Quénez (union de la gauche et des écologistes, liste Respirer Calais 2020)
  • Laurent Roussel (sans étiquette, liste Rassemblement des citoyens calaisiens)
  • Pierre Taverne (sans étiquette, liste Groupe d’Action Municipal)
  • Rudy Vercucque (ex-Rassemblement National, liste sans étiquette Avenir Commun)

Le candidat Marc de Fleurian (Rassemblement National, liste Calais pour vous) était absent, n’ayant pas souhaité participer au débat.

Parmi les trois sujets abordés lors de cette soirée et choisis par les organisateurs, le second était l’environnement et le « mieux-vivre ensemble » (à partir de 49 min). Pendant cette séquence, après l’énonciation de propositions par trois candidat⋅e⋅s, Olivier Pecqueux leur a rappelé qu’ils et elles avaient été sollicité⋅e⋅s par notre collectif Climat pour s’engager sur 10 mesures minimum du Pacte pour la Transition (à partir de 57 min 6 s). Plusieurs candidat⋅e⋅s ont ainsi répondu à cette demande.

Afin de rendre disponible et accessible le débat sur ce sujet qui nous intéresse et de conserver une trace de ces prises de positions, voici la transcription intégrale des 25 minutes d’échanges sur l’environnement et le « mieux-vivre ensemble ».

Continuer la lecture de « Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo »

Retour sur la Vélorution + Pique-Nique Climat

Malgré un temps mitigé au départ, une petite quarantaine de personnes a parcouru à vélo les 5 kilomètres de la balade prévue, avec des arrêts pour montrer que de nombreuses possibilités d’aménagements fonctionnels (mais non spectaculaires !) sont là sous nos yeux, liant à la fois la problématique du vélo-tourisme (Eurovéloroutes n°4 et n°5 ignorées dans l’agglomération), mais aussi celle du fluvial (canaux, quais) et des déplacements quotidiens. Le vélo fait partie des solutions pour le climat. Seule une politique de fond, régulière, volontariste, coordonnée est susceptible d’amener plus de citoyens à l’utiliser. Des aménagements ponctuels au coût pharaonique, et comme sortis d’un chapeau ne sauraient tenir lieu de politique cyclable. La balade s’est terminée de manière sympathique, par un pique-nique et des discussions sur les solutions « climat » pour Calais, sous le soleil, au bord du canal, un havre de paix et de verdure en pleine ville, qui pourrait, là encore être valorisé pour les promenades à vélo et à pied.

Retrouvez la vidéo sur Facebook

Le vélo, une solution pour le climat

Vélorution "climat" pour montrer que Calais est une ville faite pour le vélo, qu'un important potentiel d'aménagements est là, sous nos yeux, mais est malheureusement ignoré pour l'instant.

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Samedi 25 mai 2019

Vélorution + Pique-Nique Climat le samedi 25 mai

Après le succès à Calais de la marche du 16 mars pour le Climat (250 personnes) et les échanges qui ont suivi, le collectif invite les citoyen⋅ne⋅s à :

  • S’interroger, proposer, discuter sur la question climatique à Calais, dans la gestion de leur ville, pour construire « un territoire résolument en transition », sur le modèle des villes en transition qui visent à assurer leur résilience face au dérèglement climatique ;
  • S’informer et faire connaître celles et ceux qui travaillent déjà dans ce sens.

L’agglomération ne s’est pas beaucoup préoccupée de son « Plan climat » depuis sa création en… 2014. Au contraire, les autres politiques mises en avant vont à l’encontre de la question climatique : étalement urbain et bétonnage (zones commerciales), vidage du centre-ville, nombreuses coupes d’arbres, absence de volonté de maîtriser un peu la place de la voiture individuelle dans l’espace public. À nous de le dire et de proposer d’autres orientations plus en phase avec l’urgente réalité.

Continuer la lecture de « Vélorution + Pique-Nique Climat le samedi 25 mai »