Le Développement Durable à Calais et Grand Calais Terres & Mers : une politique du pompon de manège et du greenwashing !

Le Développement Durable définit comment organiser la ville en prenant en compte la protection des générations futures. C’est un concept déjà largement dépassé par rapport à la situation dramatique que nous connaissons. Mais le « greenwashing », c’est pire ! Malheureusement, notre territoire en fait bon usage !

Les rapports de Développement Durable devraient s’attarder sur les actions réellement mises en place pendant les deux dernières années, avec une évaluation permettant aux élus de définir les orientations politiques et les choix budgétaires dans ce domaine pour les deux années à venir. Tel n’est pas le cas.

Télécharger le rapport 2019-2020 de la ville de Calais (3,5 Mo). Consulter les précédents rapports de la ville de Calais et de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers.

La ville et l’agglomération ne proposant pas de vision politique globale permettant de rendre leurs actions cohérentes entre elles pour leur donner le sens écologique primordial qu’il faudrait, le développement durable se traduit pour elles par un catalogue d’actions sans fil sans fil conducteur ni suite, dont certaines fantaisistes par rapport à la thématique.

En réalité, notre territoire aujourd’hui sérieusement menacé par le changement climatique, en est encore à l’écologie des pots de fleurs et de l’économie d’impression papier.

Continuer la lecture de « Le Développement Durable à Calais et Grand Calais Terres & Mers : une politique du pompon de manège et du greenwashing ! »

Appel à créer une Université Populaire de la Transition Écologique et Solidaire

Agissons dès maintenant à Calais pour la transition ! Mettons nos savoirs en commun !

3 constats concernant la transition écologique :

  1. On doit changer au plus vite, on le sait. Presque personne ne le fait, bloqué.e.s pour plein de raisons : déni, paralysie, quoi et comment changer ? etc ;
  2. Il y a ceux qui font déjà : individuellement, collectivement, sans bruit, réfléchissent et agissent ;
  3. Les initiatives des uns ne profitent pas aux autres.

Notre plus grande force face aux enjeux climatiques sera de partager les savoirs que nous maîtrisons un peu, et d’en inventer d’autres par l’expérimentation et le partage… alimentation, déchets, protection de la biodiversité, du cadre de vie, éducation, déplacements, agriculture (jardins potagers), économie d’énergie etc.

Continuer la lecture de « Appel à créer une Université Populaire de la Transition Écologique et Solidaire »

Non à Tropicalia sur la magnifique Côte d’Opale

Non au projet Tropicalia ! Partagez au maximum cette pétition, œuvrons pour la sauvegarde de la biodiversité locale et contre l’artificialisation des milieux !

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/tropicalia-grande-serre-tropicale-monde-magnifique/41521

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

Non au projet Tropicalia! Partagez au maximum cette pétition, oeuvrons pour la sauvegarde de la biodiversité locale et contre l'artificialisation des milieux!

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Lundi 11 novembre 2019

Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu !

Nous partageons ce communiqué contre le projet de serre tropicale près de Rang-du-Fliers. Notre collectif dénonce et condamne ce projet mortifère pour la biodiversité locale. L’artificialisation des milieux est un fléau qui participe à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales. Il est risible de constater que notre système capitaliste détruit et appauvrit des régions tropicales entières à travers le monde mais s’évertue à recréer des milieux factices à grand renfort de nouvelles technologies, privant les populations des terres agricoles nécessaires à la subsistance. Protégeons notre environnement local, déjà beaucoup d’animaux marins sont en danger. Nous vous tiendrons au courant des actions à mener contre ce projet.

Continuer la lecture de « Une immense serre tropicale… dans le Nord de la France : Un non-sens absolu ! »