Plan Climat, Contrat de Relance et de Transition Écologique, Conseil de développement, Pacte pour la Transition : nous demandons plus de transparence !

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers.

Objet : Concertation sur le Plan Climat Air Énergie Territorial, Contrat de Relance et de Transition Écologique, Conseil de développement de Grand Calais Terres & Mers, Pacte pour la Transition Écologique et Solidaire

Madame la Présidente,

Le Plan Climat Air Énergie Territorial est un document fondamental pour engager notre territoire dans sa contribution aux objectifs nationaux et européens de maintien du réchauffement de la planète en dessous de 1,5 °C / 2 °C, de neutralité carbone et d’arrêt de l’artificialisation à horizon 2050 . Notre territoire, Grand Calais Terres & Mers, est l’un des premiers menacés en Europe par les risques liés au dérèglement climatique. Il mériterait à cet égard d’être exemplaire et moteur dans cette démarche qui vise à assurer son avenir et celui de ses habitants.

Dans le cadre de la déclaration d’intention d’élaboration de ce Plan, qui arrive aujourd’hui à son stade de définition des actions, vous avez informé les citoyennes et citoyens de notre agglomération que le prestataire chargé de son élaboration proposait dans sa méthodologie des outils d’animation participatifs, notamment des ateliers de co-construction, des réunions publiques, des événements, une plate-forme collaborative, des appels à projets etc.

Par la présente nous vous demandons quand seront mis en place ces outils de concertation.

Parallèlement à ce Plan Climat, notre agglomération est en concertation avec l’État pour l’élaboration et la signature de son Contrat de Relance et de Transition Écologique. Interrogée sur la concertation obligatoire avec la population et les acteurs locaux pour la signature de ce contrat, Mme la Sous Préfète de Calais a informé notre association que le conseil de développement de Grand Calais Terres & Mers avait été consulté lors de sa séance du 25 mars 2021.

Afin d’informer l’ensemble des citoyennes et citoyens de Grand Calais sur l’avis de ce conseil de développement, notre association a tenté en vain d’entrer en contact avec lui.

Par la présente, nous vous demandons, avant signature définitive, d’informer la population sur la teneur des éléments débattus et du débat du conseil de développement à l’occasion de l’élaboration de ce contrat de territoire, ainsi que des moyens mis à la disposition du public pour consulter l’avis, les propositions et réflexions de ce conseil dont vous avez la charge de veiller aux conditions du bon exercice des missions.

Conformément à la législation, après les élections municipales, un débat et une délibération sur les conditions et modalités de consultation du conseil de développement et d’association de la population à la conception, à la mise en œuvre ou à l’évaluation des politiques de Grand Calais Terres & Mer a eu lieu. La composition du conseil de développement devait y être déterminée par délibération de la communauté d’agglomération, de telle sorte que l’écart entre le nombre des hommes et le nombre des femmes ne soit pas supérieur à un et afin de refléter la population du territoire, telle qu’issue du recensement, dans ses différentes classes d’âge. Le conseil de développement doit établir un rapport d’activité, examiné et débattu par le conseil communautaire qui doit veiller aux conditions du bon exercice de ses missions.

Par délibération du 17 décembre le conseil communautaire vous a autorisée à signer le protocole de coopération avec le conseil de développement ainsi que sa composition. Il faut noter que la dernière contribution publique de ce conseil date d’avant janvier 2017, date de changement de nom de Cap Calaisis (cf. site internet de Grand Calais Terres & Mers).

Aucune information ne nous est donnée sur sa composition complète, sur les modalités de sa consultation, sur la manière dont la population sera associée à la conception, à la mise en œuvre ou à l’évaluation des politiques de Grand Calais.

Par la présente, nous vous demandons d’informer les citoyennes et citoyens de Grand Calais Terres & Mer de la composition du nouveau conseil de développement, des dispositifs et moyens mis en place afin d’informer la population sur les travaux de ce conseil et notamment son rapport annuel, des dispositifs mis en place visant à associer la population à la conception, à la mise en œuvre ou à l’évaluation des politiques publiques de Grand Calais Terres & Mers.

En début 2020, vous avez signé le Pacte pour la Transition Écologique et Solidaire porté par notre collectif et nous vous en remercions.

À travers lui vous vous engagiez particulièrement sur l’appui de la structuration de filières paysannes bio et locales, le soutien des constructions et rénovations à haute efficacité énergétique, la conversion des chauffages les plus polluants, l’accompagnement des ménages en situation de précarité énergétique, la priorité donnée aux mobilités actives, une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique, la mise en place et le renforcement de dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune…

À l’occasion du dernier conseil communautaire nous constatons avec satisfaction que notre agglomération s’engage dans un projet alimentaire territorial comme nous vous le proposions lors de nos échanges précédents et dans un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Ces deux documents sont essentiels pour l’avenir de notre territoire et de ses habitants.

Par la présente, à travers une rencontre ou tout autre moyen que vous jugerez pertinent, nous vous sollicitons afin de faire le point sur l’état d’avancement des engagements du Pacte pour la Transition Écologique et Solidaire signé sur la commune de Calais.

À votre disposition pour tout complément d’information, nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit !

La pétition est à signer en ligne sur change.org

Depuis plusieurs années, le peu de végétation naturelle de l’agglomération est régulièrement mis en coupes réglées pour des raisons discutables et les destructions s’accélèrent, comme si le vivant, le végétal, la biodiversité n’avaient aucune valeur, aucun rôle : 6000 arbres et arbustes en 2015 à Eurotunnel, défrichements route de Gravelines, plus récemment 3000 m² détruits devant l’hôpital. Et maintenant, on attaque l’environnement patrimonial du Fort Nieulay !

Où cela s’arrêtera-t-il ? Les Calaisiennes et Calaisiens doivent-ils se résoudre à voir leur agglomération devenir un paysage lunaire, désertique ?

Continuer la lecture de « Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit ! »

Cinq listes candidates aux élections municipales dans l’agglomération s’engagent en signant le Pacte pour la Transition écologique et solidaire

Suite à notre sollicitation de l’ensemble des listes candidates aux élections municipales 2020 dans les communes de Calais, Marck, Coulogne, Sangatte et Coquelles, des listes se sont engagées à mettre en œuvre des mesures du pacte une fois élues.

À la date du mardi 3 mars, cinq listes candidates se sont engagées sur les mesures de leurs choix et les 3 principes transversaux du Pacte pour la Transition écologique et solidaire, dont une à Hames-Boucres qui s’est intéressée d’elle même à cette initiative. Ces listes ayant transmises leur pacte signé sont (par commune et dans l’ordre alphabétique des noms des candidats) :

  • « Se battre au quotidien pour chaque Calaisien » menée par Natacha Bouchart
  • « Respirer Calais 2020 » menée par Virginie Quénez
  • « Une nouvelle histoire pour Coulogne » menée par François Dubout
  • « Agir pour l’avenir » (Sangatte) menée par Henrique Ramos
  • « Bien vivre, mieux vivre à Hames-Boucres » menée par Philippe Bouchel

L’ensemble des mesures, ainsi que leurs niveaux d’ambition choisis par ces listes sont publiés sur notre site web.

Deux listes candidates ont signalés leurs volontés de s’engager, mais pour l’instant, elles n’ont pas encore renvoyé leur pacte signé. Trois autres listes à Calais et Marck ont répondu qu’elles ne souhaitaient pas s’engager. Les listes restantes n’ont pas répondu du tout.

Nous avons invités les candidats s’étant engagés à co-signer leur pacte avec notre collectif, publiquement devant les médias locaux, jeudi 5 mars à 18h30 dans les locaux d’Opale Vélo Services (bd Gambetta, Calais). À 19h, cette association enchaînera avec une projection-débat sur le vélo en ville avec les candidats à Calais.

Commentez et partagez cette publication sur Facebook

À la date du mardi 3 mars, cinq listes candidates se sont engagées sur les mesures de leurs choix et les 3 principes…

Publiée par Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat sur Mardi 3 mars 2020

Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo

Mardi 11 février, a eu lieu un débat télévisé entre six des sept candidat⋅e⋅s déclaré⋅e⋅s aux élections municipales à Calais. Il était diffusé par la chaîne de télévision régionale Wéo et était animé par Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo, et Olivier Pecqueux, chef d’édition du journal régional La Voix du Nord à Calais. La rediffusion du débat est disponible sur le site de Wéo.

Les candidat⋅e⋅s présent⋅e⋅s étaient :

  • Natacha Bouchart (liste de la majorité sortante)
  • Françoise Millot (Lutte ouvrière)
  • Virginie Quénez (union de la gauche et des écologistes, liste Respirer Calais 2020)
  • Laurent Roussel (sans étiquette, liste Rassemblement des citoyens calaisiens)
  • Pierre Taverne (sans étiquette, liste Groupe d’Action Municipal)
  • Rudy Vercucque (ex-Rassemblement National, liste sans étiquette Avenir Commun)

Le candidat Marc de Fleurian (Rassemblement National, liste Calais pour vous) était absent, n’ayant pas souhaité participer au débat.

Parmi les trois sujets abordés lors de cette soirée et choisis par les organisateurs, le second était l’environnement et le « mieux-vivre ensemble » (à partir de 49 min). Pendant cette séquence, après l’énonciation de propositions par trois candidat⋅e⋅s, Olivier Pecqueux leur a rappelé qu’ils et elles avaient été sollicité⋅e⋅s par notre collectif Climat pour s’engager sur 10 mesures minimum du Pacte pour la Transition (à partir de 57 min 6 s). Plusieurs candidat⋅e⋅s ont ainsi répondu à cette demande.

Afin de rendre disponible et accessible le débat sur ce sujet qui nous intéresse et de conserver une trace de ces prises de positions, voici la transcription intégrale des 25 minutes d’échanges sur l’environnement et le « mieux-vivre ensemble ».

Continuer la lecture de « Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo »

Démarrage de la campagne du Pacte pour la Transition dans le Calaisis

Depuis hier, toutes les listes s’étant déclarées candidates aux élections municipales à Calais, Marck-en-Calaisis, Coulogne, Coquelles et Sangatte ont été sollicitées par notre collectif pour s’engager sur le Pacte pour la Transition.

Pour l’instant, une première liste candidate à Marck-en-Calaisis a pris le temps de nous répondre.

Quelques détails sur la méthode

Pour chaque commune, l’ensemble des têtes de liste ayant été mentionnées dans la presse locale ont été contactées le même jour, entre mardi et dimanche, au même moment de la journée. Nous avons utilisés les coordonnées trouvées sur le web : l’adresse de courriel de leur liste de préférence, le formulaire de contact de leur site web de campagne ou, à défaut, le compte Facebook personnel.

Dans le cas où de nouvelles listes se déclareraient prochainement, nous les contacterions au plus vite pour leur proposer de signer le Pacte.

Continuer la lecture de « Démarrage de la campagne du Pacte pour la Transition dans le Calaisis »

Le collectif s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à l’occasion des élections municipales

Le collectif des Citoyennes et Citoyens de Calais pour le climat s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à Calais et dans le Calaisis, à l’occasion des élections municipales.

Dans un contexte de mobilisation citoyenne croissante, 60 organisations engagées dans la transition écologique et la lutte contre la précarité ont rédigé le Pacte pour la Transition, un programme de mesures concrètes pour les communes.

Emmaüs, Greenpeace, le mouvement Colibris, les coopératives Enercoop et Mobicoop… Ces organisations aux engagements en apparence divers se sont mises d’accord sur un constat : la transition écologique et solidaire se fera à l’échelle locale, et les échéances électorales de mars 2020 en seront une étape décisive.

Continuer la lecture de « Le collectif s’engage dans la campagne du Pacte pour la Transition écologique et solidaire à l’occasion des élections municipales »

Construire ensemble les communes de demain !

Le Pacte pour la Transition a vocation à engager les changements nécessaires à la résilience des communes et de leurs groupements en réponse aux enjeux majeurs des prochains mandats électoraux (écologiques, sociaux, démocratiques). Il est composé de 32 mesures et de 3 principes transversaux :

Principe A : Sensibilisation et formation à la transition : Impulser et soutenir des actions de sensibilisation et de formation sur la transition auprès de différents publics : élu·es, agent·es territoriaux, jeunes, habitant·es, acteurs économiques, etc.

Principe B : Co-construction des politiques locales : Engager un processus de construction collective de politiques locales, en associant élu·es, citoyen·nes, agent·es et représentant·es des acteurs locaux, notamment pour la mise en œuvre et le suivi des engagements du Pacte pour la Transition.

Principe C : Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale : Pour répondre à l’urgence climatique et sociale, intégrer des critères environnementaux et sociaux, ainsi que les impacts à long terme décisifs dans les arbitrages des projets locaux et dans l’organisation de la commune et ses groupements.

En signant le Pacte pour la Transition, la liste s’engage à respecter les 3 principes transversaux et à mettre en œuvre au moins 10 mesures (parmi 32).

Continuer la lecture de « Construire ensemble les communes de demain ! »