Encore une fois la coupe rase d’arbres plutôt que l’entretien et la protection

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Maire de Calais.

Objet : Préservation des arbres de l’école Sévigné Vauxhall, Verdissement des cours d’école, Plan Climat, Plan de Boisement intercommunal

Madame le Maire, Madame la Présidente,

Dans le cadre de la réunion de quartier du 13 octobre 2022 vous nous avez annoncé la coupe des arbres de la cour de l’école Sévigné Vauxhall. Avant que vous ne preniez cette décision définitive nous tenons à vous faire part de notre avis sur ce projet, avis partagé par de nombreux habitants, de ce quartier en particulier.

Ce serait tout d’abord un contre-sens pédagogique !

Les cours d’école vertes stimulent l’imagination et l’exploration, ce qui favorise la création d’un environnement inventif et constitue un exutoire très bon pour les enfants.

  • Elles encouragent des modes de vie plus sains avec davantage d’activité physique.
  • Elles ont des vertus thérapeutiques qui contribuent à améliorer la santé mentale et à apaiser les enfants en réduisant leurs émotions négatives.
  • Les enfants qui ont un rapport actif avec la nature ont de meilleurs résultats et davantage de connaissances dans une multitude de sujets.
  • Elles aident les enfants à se concentrer et à maîtriser leur comportement et leur attention.
  • Grâce à elles, chaque enfant a un accès à la nature au quotidien, quel que soit son milieu socio-économique, qui contribue à développer des expériences sensorielles riches dans un monde qui laisse de plus en plus de place au numérique.
Continuer la lecture de « Encore une fois la coupe rase d’arbres plutôt que l’entretien et la protection »

Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier !


Photo 1 : Le quartier Mallet-Stevens avant les travaux

Mardi 12 octobre 2021, l’association des Citoyennes et Citoyens du Calaisis pour le Climat a rencontré le directeur de la « performance économique » de Terre d’Opale Habitat (TOH). Cette demande datait de février 2021, suite à l’annonce dans la presse d’une réhabilitation importante de l’îlot Mallet-Stevens. Nous avions voulu en savoir plus sur le niveau d’engagement dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique.

Courte présentation de l’organisme. Terre d’Opale Habitat est un bailleur de taille modeste, avec plus de 12 000 logements (7 000 à Calais ?) tout de même. Ce qui implique de nombreux chantiers en cours ou à venir dans le Calaisis.

L’échange a été globalement cordial, un peu plus tendu quand il s’est agi du parking ou de la bétonisation. Les demandes d’associations comme la nôtre ne sont sans doute pas fréquentes.

Les 4C sont pourtant dans leur rôle lorsqu’ils insistent pour que l’on sorte du greenwashing, pour que l’adaptation au changement climatique soit réelle, par une anticipation et une cohérence entre toutes les politiques, dès maintenant et à tous les échelons de l’aménagement de la ville. L’urgence écologique l’exige. Et tant pis si les questions fâchent un peu…

Continuer la lecture de « Plus de 2000 m² de verdure remplacés par des parkings : l’îlot HLM Mallet-Stevens ne deviendra pas un écoquartier ! »

Avis des 4C sur le projet de renforcement de la voie ferrée dite « voie mère »

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier au commissaire enquêteur chargé de l’enquête publique.

Objet : Projet de modernisation de la voie ferrée dite «voie mère» à Calais
Liens : Enquête publique Port 2015, Avis autorité environnementale Port 2015, SCOT du Calaisis, PLU de Calais

Monsieur le commissaire enquêteur,

Vous êtes chargé de l’enquête publique, préalable à la déclaration de projet définie à l’article L.126-1 du code de l’environnement, portant sur la phase 1 du projet de modernisation de la « voie mère », tronçon de voie ferrée reliant le Port de Calais au réseau SNCF.

Cette déclaration de projet appelle de la part de notre association (Les 4C) les remarques suivantes que nous vous demandons de prendre en compte dans votre avis : Un réaménagement stratégique pour la ville qui ne doit pas être fait au rabais, au détriment de la qualité de vie des habitants, de la valorisation et du développement des quartiers !

Continuer la lecture de « Avis des 4C sur le projet de renforcement de la voie ferrée dite « voie mère » »

Calais Log Invest : nous demandons des mesures compensatoires et un projet de territoire plus économe en consommation d’espaces agricoles et naturels sensibles

Le texte reproduit ci-dessous a été envoyé par courrier à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers et au Préfet du Pas-de-Calais.

Objet : Recours gracieux à propos du permis de construire de Calais Log Invest
En pièce-jointe : Demandes détaillées

Madame la Présidente, Monsieur le Préfet,

Le permis de construire de la société « Calais Log Invest », déposé fin 2019 en mairie de Calais, porte sur 10 hectares de bâtiments, 16 hectares d’imperméabilisation sur un total de 20 hectares en zone agricole humide, pour l’accueil d’un trafic routier supplémentaire de 550 camions et 600 véhicules légers par jour sur notre territoire.

Actuellement, à travers le Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) du Calaisis ce sont près de 450 ha de terres agricoles qui seront supprimées pour l’extension de l’urbanisation, soit environ l’équivalent de sept exploitations agricoles sur une quinzaine d’années. La commune de Calais après cette consommation n’en comptera plus que 200 ha sur un territoire de 3350 ha soit 6 % de la surface communale.

Compte tenu des risques accrus au vu de l’accélération du changement climatique, notre association considère que ces consommations excessives de terres doivent cesser, ou a minima, ne peuvent être envisagées sans assurer concrètement sur le Calaisis les compensations agricoles et environnementales prévues par la loi sur l’eau, le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) Artois Picardie et la loi d’avenir pour l’agriculture du 13 octobre 2014.

Que ce soit dans le cadre des autorisations de construire, urbanisme et loi sur l’eau, ou celui du contrôle de légalité préfectoral portant sur ces autorisations, nous demandons la mise en œuvre effective et rapide de ces mesures compensatoires.

Continuer la lecture de « Calais Log Invest : nous demandons des mesures compensatoires et un projet de territoire plus économe en consommation d’espaces agricoles et naturels sensibles »

Quand on veut tuer son arbre, on dit qu’il…

L’appauvrissement végétal de Calais continue avec la destruction du massif boisé autour du château d’eau quai du Rhin. Ce massacre, comme tous les autres depuis bien longtemps, est inacceptable. Cette fois, cela gênerait le projet de gare routière.

Difficile pour un arbre à Calais de survivre. Les bâtons mis dans ses racines sont multiples. Pourtant aucune de ces « raisons » n’est liée à l’arbre lui-même : il abrite des personnes exilées ? il gêne un projet urbain ? il fait de l’ombre ? il n’est pas « noble » ? On rase…

Après avoir planté dans la ville depuis cinquante ans du peuplier, arbre flexible adapté à nos régions venteuses, on découvre maintenant que son bois est tendre, qu’il a été mal planté, et qu’on l’a fragilisé en le taillant. Pas sympa pour les services « jardins » du passé, tout ça !

Continuer la lecture de « Quand on veut tuer son arbre, on dit qu’il… »

Courrier à l’Europe et à la France à propos de la politique aux frontières et du saccage de la biodiversité

Le texte reproduit ci-dessous est adressé à la Présidente de la Commission Européenne et au Président de la République Française. Une copie a également été transmise à la Présidente de l’agglomération Grand Calais Terres & Mers et au Préfet du Pas-de-Calais.

Objet : Politique aux frontières / Saccage des paysages et de la biodiversité du Calaisis

Madame la Présidente,
Monsieur le Président,

Stop au saccage de l’environnement et des paysages du Calaisis.

Trois mille mètres carrés d’arbres et d’arbustes situés devant l’hôpital de Calais viennent d’être détruits, un corridor écologique exceptionnel derrière le Fort Nieulay saccagé… simplement parce que des exilé⋅e⋅s tentent de s’y abriter.

D’autres opérations du même genre ont eu lieu précédemment: route de Gravelines, et autour d’Eurotunnel en 2015, où 6000 arbres ont été abattus.

Les paysages de notre territoire sont défigurés par la mise en place perpétuelle de murs, de grillages, de fils de fer barbelés le long des voies qui défigurent nos paysages et saccagent les modestes continuités écologiques qui demeurent sur un territoire déjà extrêmement fragmenté.

Tout cela pour la politique menée aux frontières entre l’Europe et le Royaume Uni.

Continuer la lecture de « Courrier à l’Europe et à la France à propos de la politique aux frontières et du saccage de la biodiversité »

Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit !

La pétition est à signer en ligne sur change.org

Depuis plusieurs années, le peu de végétation naturelle de l’agglomération est régulièrement mis en coupes réglées pour des raisons discutables et les destructions s’accélèrent, comme si le vivant, le végétal, la biodiversité n’avaient aucune valeur, aucun rôle : 6000 arbres et arbustes en 2015 à Eurotunnel, défrichements route de Gravelines, plus récemment 3000 m² détruits devant l’hôpital. Et maintenant, on attaque l’environnement patrimonial du Fort Nieulay !

Où cela s’arrêtera-t-il ? Les Calaisiennes et Calaisiens doivent-ils se résoudre à voir leur agglomération devenir un paysage lunaire, désertique ?

Continuer la lecture de « Destruction systématique de la végétation à Calais : ça suffit ! »

Marche pour le climat le samedi 14 mars 2020 (annulée)

Mise à jour le 13 mars à 15h40 : Suite à l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes annoncée par le gouvernement, la Marche pour le climat prévue à Calais est annulée et reportée à une date ultérieure.

Le samedi 14 mars aura lieu une nouvelle journée de mobilisation nationale pour le climat. Plus de 110 évènements auront lieu partout en France !

À Calais, le collectif des Citoyennes et Citoyens de Calais pour le Climat organise lui aussi une nouvelle Marche pour le climat ! L’année dernière, la Marche du Siècle pour le climat rassemblait déjà 250 calaisien⋅ne⋅s se sentant concerné⋅e⋅s par la question climatique.

Continuer la lecture de « Marche pour le climat le samedi 14 mars 2020 (annulée) »

Projection-débat du film documentaire 2040 à l’occasion du lancement de l’Université populaire de la Transition

Notre collectif vous donne rendez-vous le vendredi 6 mars à 20h15 au Cinéma Alhambra pour la projection du film documentaire 2040 de Damon Gameau ainsi que la présentation de l’Université populaire de la Transition. Cet évènement est organisé en partenariat avec l’association Opale Vélo Services et le collectif Zero Waste Calais.

S’engager dans la transition écologique, changer ses habitudes n’est pas facile. Un accompagnement peut-être utile.

Face à l’inaction climatique, nationale comme locale, face à l’urgence, des citoyen⋅ne⋅s de Calais se bougent. Certain⋅e⋅s d’entre eux/elles (individus, assos, collectifs) proposeront, après le film, plusieurs défis sous forme de coaching à des habitant⋅e⋅s volontaires, dans plusieurs domaines : se déplacer autrement, aller vers le zéro déchet, une cuisine végétale, moins polluer avec internet…

Le début d’une communauté de gens et de savoirs à faire grandir, une Université populaire de la Transition écologique et solidaire.

Venez y participer !

Commentez et partagez cet évènement sur Facebook

Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo

Mardi 11 février, a eu lieu un débat télévisé entre six des sept candidat⋅e⋅s déclaré⋅e⋅s aux élections municipales à Calais. Il était diffusé par la chaîne de télévision régionale Wéo et était animé par Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo, et Olivier Pecqueux, chef d’édition du journal régional La Voix du Nord à Calais. La rediffusion du débat est disponible sur le site de Wéo.

Les candidat⋅e⋅s présent⋅e⋅s étaient :

  • Natacha Bouchart (liste de la majorité sortante)
  • Françoise Millot (Lutte ouvrière)
  • Virginie Quénez (union de la gauche et des écologistes, liste Respirer Calais 2020)
  • Laurent Roussel (sans étiquette, liste Rassemblement des citoyens calaisiens)
  • Pierre Taverne (sans étiquette, liste Groupe d’Action Municipal)
  • Rudy Vercucque (ex-Rassemblement National, liste sans étiquette Avenir Commun)

Le candidat Marc de Fleurian (Rassemblement National, liste Calais pour vous) était absent, n’ayant pas souhaité participer au débat.

Parmi les trois sujets abordés lors de cette soirée et choisis par les organisateurs, le second était l’environnement et le « mieux-vivre ensemble » (à partir de 49 min). Pendant cette séquence, après l’énonciation de propositions par trois candidat⋅e⋅s, Olivier Pecqueux leur a rappelé qu’ils et elles avaient été sollicité⋅e⋅s par notre collectif Climat pour s’engager sur 10 mesures minimum du Pacte pour la Transition (à partir de 57 min 6 s). Plusieurs candidat⋅e⋅s ont ainsi répondu à cette demande.

Afin de rendre disponible et accessible le débat sur ce sujet qui nous intéresse et de conserver une trace de ces prises de positions, voici la transcription intégrale des 25 minutes d’échanges sur l’environnement et le « mieux-vivre ensemble ».

Continuer la lecture de « Les premières réponses des candidat⋅e⋅s au Pacte pour la Transition lors du débat des élections municipales sur Wéo »